Derniers Avis

Appel à propositions à l’intention des organisations de la société civile qui travaillent dans le domaine de la promotion des droits des femmes Télécharger
Le Directeur de l'Entraide Nationale a participé au lancement officiel du projet "Parcours Prometteurs" sous l'égide de Monsieur le Wali de la région de Marrakech Tensift Al Haouz suite   Brochure
L’Entraide Nationale organise la deuxième session de son conseil d’administration le Mardi 30 Septembre 2014 suite
Appel à candidature au poste de responsabilité Decision
dossier de candidature    resultats
Slideshow Image 5 Slideshow Image 5 Slideshow Image 5 Slideshow Image 5 Slideshow Image 5 Slideshow Image 5 Slideshow Image 5 Slideshow Image 5 Slideshow Image 5


Menu principal

Site des EPS

Ce site contient les informations relatives aux Etablissements de Protection Sociale (EPS) ainsi que des textes législatifs relatifs aux conditions d'ouverture et de gestion des EPS régies par la loi 14.05.

Liens utiles

Présentation de l'E.N.:

Statut :

Créée, d’abord, sous forme d’établissement privé à caractère social par le dahir n° 1-57-099 du  27 avril  1957,l’Entraide Nationale a, ensuite , été suivant décret n° 2-71-625 du 28 février 1972, érigée en Etablissement Public doté de la personnalité civile et de l’autonomie financière, statut qu’elle conserve à ce jour.
L’Entraide Nationale est actuellement placée sous la tutelle  du Ministère du Développement social, de la Famille et de la Solidarité.

Mission :

L’Entraide Nationale a pour mission d’apporter toute forme d’aide et d’assistance aux populations et de concourir à la promotion familiale  et sociale.
Elle contrôle les oeuvres privées d’assistance et de bienfaisance qu’elle subventionne.
Elle peut être consultée sur  l’opportunité de la création de toute oeuvre publique à caractère social ou charitable ainsi que sur les mesures générales ou particulières intéressant la solidarité et l’entraide.
Elle effectue la collecte, le stockage, la répartition et la distribution des dons et subventions dans le cadre des missions qui lui sont dévolues.
Elle contribue à la formation des agents affectés aux oeuvres qu’elle contrôle.
Elle peut être appelée à participer à la création d’institutions et d’établissements destinés à faciliter l’accès au travail et à l’intégration sociale des orphelins, des handicapés physiques et de toute personne relevant de son assistance.
L’Entraide Nationale peut, sans  autorisation spéciale, faire appel à la générosité publique.

Organisation:

L’Entraide Nationale est administrée par un Conseil d’Administration, présidé par le Premier Ministre ou l’autorité gouvernementale déléguée par lui à cet effet.
La gestion de l’Entraide Nationale est confiée à un Directeur nommé dans les conditions prévues par la réglementation en vigueur.
L’Entraide Nationale est soumise au contrôle prévu par le dahir N°1-59-271 du 14 avril 1960, tel qu’il a été modifié par le dahir n°1-61-402 du 30 juin 1962, organisant le contrôle financier de l’Etat sur les offices, les établissements et sociétés concessionnaires ainsi que sur les sociétés et organismes bénéficiant du concours financier de l’Etat ou de collectivités publiques et au contrôle de la Cour des Comptes.
L’organisation financière et comptable de l’Entraide Nationale est régie par l’arrêté du Ministre de l’Economie et des Finances n°2.2347 du juillet 1998.
Au niveau territorial, l’Entraide Nationale est représentée par des Délégations Préfectorales ou Provinciales, assistées de Comités Provinciaux ou Préfectoraux Consultatifs.
Les Délégations exécutent la politique de l’Institution au niveau territorial, concourent à l’identification des projets à réaliser, suivent leur exécution, supervisent la gestion des centres relevant de leur ressort et contrôlent les oeuvres sociales et de bienfaisance bénéficiant de l’appui de l’Entraide Nationale.
Les Comités Consultatifs assistent les Délégués Préfectoraux ou Provinciaux de L’Entraide Nationale dans l’identification de projets de développement local et collaborent à la mobilisation des  fonds nécessaires à leur exécution.

Les ressources de l’Entraide Nationale :

Les ressources de l’Entraide Nationale sont constituées par :

  1. Les subventions de l’Etat et des collectivités locales ;
  2. Les taxes parafiscales instituées à son profit ;
  3. Le produit des souscriptions publiques ;
  4. Les dons et legs ;
  5. Les revenus de ses biens meubles et immeubles ;
  6. Les recettes de ses Centres (produits de la vente d’articles fabriqués par les Centres et cotisations des bénéficiaires) ;
  7. Les produits divers.

Les atouts de l’Entraide Nationale :

Il est à noter que l’Institution possède d’importants atouts tels que:

  1. L’implantation de ses centres à travers tout le territoire National   y compris le monde rural ;
  2. L’acquisition d’une grande expérience dans l’action sociale ;
  3. La disponibilité d’un potentiel de Ressources Humaines ayant une bonne connaissance de la réalité des populations déshéritées ;
  4. L’accumulation d’expériences dans le domaine du partenariat avec la société civile, le secteur public, les collectivités locales, les populations et autres ;
  5. La souplesse dans ses interventions en tant qu’Etablissement Public autonome ;
  6. L’intervention selon les orientations des pouvoirs publics  et la nouvelle conjoncture.

 

STRATEGIE

I- Orientations générales

  1. Généralisation des services de l’Entraide Nationale ;
  2. Adaptation des services de  l’Entraide Nationale aux  spécificités régionales ;
  3. Modernisation des méthodes de gestion ;
  4. Gestion optimale des ressources humaines et financières ;
  5. Décentralisation et déconcentration ;
  6. Souplesse organisationnelle au service de l’action sociale ;
  7. Renforcement du partenariat avec la société civile ;
  8. Adoption d’une charte de bonne gestion.

 

II - Prestations.

 

 

 

 

Jeunes filles: formation, éducation sanitaire et nutritionnelle, alphabétisation, suivi après la formation, etc...
Femmes: formation, éducation sanitaire et nutritionnelle, alphabétisation.
Enfants (3 à 6 ans): éducation préscolaire, suivi sanitaire et nutritionnel.
Enfants en situation difficile: Prise en charge totale ou partielle. Jeunes déscolarisés: formation par apprentissage.
Adultes: alphabétisation (partenariat avec la Direction de la Lutte Contre l’Analphabétisme).

III - Les acteurs

Entraide Nationale, ONG, Collectivités Territoriales, Départements Ministériels, Etablissements Publiques, Organismes Nationaux et Internationaux, Populations, etc...

IV - Missions des Centres d’accueil.

  1. Formation, éducation et sensibilisation des jeunes filles des femmes et alphabétisation.
  2. Formation par apprentissage des jeunes déscolarisés.
  3. Hébergement, éducation, suivi scolaire, travaux manuels.
  4. Préscolaire  et jardins d’enfants.
  5. Formation des enfants déscolarisés de niveau inférieur à la 6ème année fondamentale (primaire).

 

V - Partenariat.

25 % des activités (Centres d’Education et de Formation, Centres de Formation par Apprentissage, et le programme d’alphabétisation  seront assurés dans le cadre du partenariat.

VI -Ressources humaines 

  1. Accroissement de la part des cadres.
  2. Redéploiement progressif vers le péri-urbain et le rural..
  3. Formation et recyclage de  l’ensemble des ressources humaines.